APPUI AUX INITIATIVES DE SOLIDARITE POUR LE DEVELOPPEMENT Le comité de pilotage tire un bilan « satisfaisant »

Le comité de pilotage du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (Paisd) a tiré hier, mardi 21 décembre un bilan positif des activités mener pendant un an. Sur les 56 projets de développement à caractère collectifs portés par les migrants entre juillet 2009 et décembre 2010, 1400 emplois directs ont été crée à dans le cadre de ce programme porté par les ressortissants sénégalais établis en France. Ce programme a eu à financer plusieurs secteurs tels que l’éducation, la santé, l’agriculture, la formation professionnelle entres autres dans les différentes régions du Sénégal.



« Un bilan positif », c’est la conclusion issue hier, mardi 21 décembre, de la rencontre du Comité de pilotage du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (Paisd) en présence des représentants des gouvernements du Sénégal et de la France. Selon ce comité, 1400 emplois directs ont été crée à travers ce programme qui entre juillet 2009 et 15 décembre 2010 a financé 56 projets de développement à caractère collectifs portés par les associations de migrants dans différents domaines : la santé, l’éducation, la formation professionnelle, hydraulique entre autres.

La région de Matam est la localité qui a bénéficié plus de projets de développement avec une sommes de 4 127 182 498 F Fca vu son enclavement, mais également et surtout aux nombres de participants sur le plan financier des émigrés natifs de cette région du Nord du Sénégal. Le secteur de l’éducation figure en tête du dans la liste des secteurs qui ont bénéficiés de ce programme. Sur les 8 043 638 239 F Fca, 3 228 671 880 F Fca a été octroyé au secteur éducatif.

Ce point de presse a été l’occasion pour le coordonnateur de Paisd, Birama Thiam de souligner que « Nous avons présenté les acquis pour chacune des composantes, on a mis l’accent sur les impacts et ensuite nous nous sommes projeter sur les perspectives de 2011 qui est une année charnière pour le programme non seulement, c’est la date prévisionnelle de fin de programme en 2012 » a confié le coordonnateur de Paisd, Papa Birama Thiam. Et de préciser: « nous sommes conscients au rythme ou vont les activités que le premier semestre nous ne pouvons pas là terminer avec les moyens du bord ».

Ce programme d’appui aux initiatives de développement porté par les migrants qui tire à sa fin a permis la mobilisation des migrants autour d’actions concrètes au développement de leurs régions d’origine. Suffisant pour que le gouvernement français et celui du Sénégal et l’ensemble des membres du comité de pilotage recommandent fortement la poursuite de ce projet sous une nouvelle phase. Le coordonnateur de Paisd, Birama Thiam dira d’ailleurs que « les pourparlers seront engagées pour la mise en place d’un Paisd 2 ».

Ibrahima Baldé
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1238 fois
Migrations Co-Développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance