Accès au crédit des PME : l’ADEPME mise sur la formalisation pour dénouer l’écheveau



Dakar, 10 mars (APS) - L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) a initié jeudi à Dakar un atelier sur la formalisation et l’éducation financière des PME en vue d’améliorer l’accès aux crédits de ces unités.

‘’En initiant cet atelier, nous voulons former les PME sur les informations que veulent les banques, les procédures à remplir par les PME pour accéder aux crédits’’, a expliqué lors de l’atelier la directrice de l’ADEPME, Marie-Thérèse Diédhiou.

La formalisation vise la structuration des fonctions de l’entreprise, de sorte à la rendre plus lisible aux différents partenaires notamment les banques et institutions financières.

‘’Nous leur expliquons et les sensibilisons afin les PME puissent connaître les attentes des banques dans l’octroi de crédits’’, a-t-elle ajouté, soulignant ainsi l’objectif de l’atelier sur ‘’l’amélioration de l’accès aux crédits des PME : importance de la formalisation dans la création et la gestion d’entreprise’’.

Selon une étude menée au Sénégal par la Banque mondiale et consacrée sur l’accès aux crédits des PME, 80% des demandes de crédits formulées par les PME sont rejetées par les banques du fait d’une mauvaise structuration de leurs fonctions.

‘’Cette étude de la Banque mondiale montre un taux exorbitant, il indique aussi que beaucoup d’efforts restent à faire dans l’accès aux crédits’’, a souligné, pour sa part, le secrétaire exécutif de l’Observatoire de la qualité des services financiers, Abdoulaye Gaye.

Selon lui, même s’il y a des efforts réels du côté de l’Etat dans l’octroi de ligne de crédits, en termes d’accompagnement et de prise en charge autonome, il faut un soutien des banques et même des établissements financiers et des Systèmes financiers décentralisés.

A cela s’y ajoutent des restructurations des entreprises pour en faire des partenaires viables et acceptés au niveau des banques. Ceci permet, a estimé M. Gaye, permettra de poser des relations de confiance entre les bailleurs de fonds et les PME.

Ouvert jeudi, cet atelier a enregistré la participation de l’Observatoire de la qualité des services financiers, des représentants des structures d’appui, des institutions financières, de responsables de PME et du Crédit mutuel Sénégal (CMS).

AB/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1769 fois
Economie du développement


Commentaires articles

1.Posté par DIAGNE Saer le 19/04/2011 12:31
Problématique du financement bancaire des PME.

Dans la plupart des pays en développement, l'accès au crédit des Petites et Moyennes Entreprises est très restrictif. Une panoplie de raisons peut expliquer les difficultés des PME pour financer leurs activité sur la base du crédit bancaire .
D'une part , on peut évoquer le manque de confiance des institutions financières en vers les acteurs économiques mais aussi une déficience informationnelles . En effet, les banques ne disposant pas toujours d'informations parfaites pour ne pas dire fiables, ont du mal à donner une suite favorable aux demandes de certains investisseurs locaux tels que les PME.
D'autre part, on peut souligner la surestimation du risque afférent aux crédit bancaire.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance