Amadou Bâ : ''Nous irons au Groupe consultatif de Paris pour l'acquisition de nouveaux partenaires''



Dakar, 6 nov (APS) - L’Etat du Sénégal ira au Groupe consultatif de Paris en février 2014 pour trouver de nouveaux partenaires, en vue de confirmer les offres et engagements qui sont actuellement en cours, a déclaré mercredi à Dakar le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ.

‘’Nous allons au Groupe consultatif pour chercher de nouveaux investisseurs, demander aux partenaires de confirmer les offres et les engagements qui sont actuellement en cours’’, a-t-il dit, au cours d’une rencontre de réflexion, d'échanges et de partage avec le secteur privé.

Cette rencontre a porté sur "le Groupe consultatif pour le financement de la Stratégie nationale de développement économique et social du Sénégal prévu à Paris", "la mise en œuvre du nouveau Code général des impôts", "le projet de réforme du Code des douanes", etc.

‘’Pour aller au Groupe consultatif, on a préféré revoir nos projets et pour pouvoir en activer d’autres. Nous tiendrons, dans les prochains jours, une réunion avec les partenaires techniques au développement, le secteur privé, la presse. Nous sortirons, après validation, les nouveaux projets et on va faire une nouvelle évaluation des besoins du Groupe consultatif’’, a-t-il expliqué;

Le ministre de l’Economie et des Finances a rappelé que ‘’ce rendez-vous sera une date repère dans le processus d’émergence économique de notre pays. Cette émergence sera bâtie sur les fondements solides d’un Etat qui aménage un environnement attrayant pour les affaires et un secteur privé, locomotive de la croissance économique’’.

‘’C’est la raison pour laquelle, nous du secteur public et vous du secteur privé , devons porter ensemble notre projet d’enrichissement mutuel pour l’émergence du Sénégal’’, a-t-il indiqué.

‘’L’une des innovations majeures de cette rencontre sera la programmation d’une journée dédiée au secteur privé qui constitue, pour le gouvernement, le levier de la croissance forte, soutenue, solidaire, soucieuse de la préservation de l’environnement et créatrice d’emplois en particulier pour les jeunes et les femmes’’, a soutenu M. Bâ.

Pour lui, ‘’l’enjeu majeur demeure la réhabilitation des infrastructures physiques, financières et énergétiques qui seront la colonne vertébrale d’un Sénégal émergent, dans un environnement économique international et interne de plus en plus complexe’’.

‘’En tant que partenaire, il est bon que le secteur privé soit informé de l’ensemble de ces politiques publics’’, a relevé Amadou Bâ.

FD/AD

http://www.amazon.fr/chaussures-sacs/
http://www.amazon.fr/vetements-accessoires-mode/

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 54 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance