Bruxelles décaisse plus de 10 milliards de francs pour l’appui à l’environnement (communiqué)



Dakar, 30 déc (APS) - L'Union européenne (UE) a décaissé à la fin du mois de décembre un montant de plus de 10 milliards de francs Cfa sous forme d’un don transféré au trésor public sénégalais, dans le cadre de son ‘’appui budgétaire sectoriel à l'environnement’’, a annoncé lundi, la délégation de l’UE au Sénégal.

Selon un communiqué reçu à l’APS, ce décaissement ‘’s’appuie sur les progrès enregistrés pour assurer le maintien de la stabilité du cadre macroéconomique, et la mise en œuvre effective de la réforme des finances publiques ainsi que dans la bonne exécution de la stratégie environnementale du gouvernement sénégalais’’.

L'UE souligne que ‘’les objectifs de stabilité macroéconomique y compris en matière de déficit budgétaire ont été atteints comme en atteste le rapport de la sixième revue du Fonds monétaire international dans le cadre de l'Instrument de soutien à la politique économique’’.

Elle note par ailleurs que des réformes structurelles ‘’ont réalisées avec en particulier l'adoption par le gouvernement d’un plan de restructuration des agences publiques et parapubliques et du nouveau code des Douanes’’.

Dans le communiqué, Dominique Dellicour, chef de la Délégation de l'UE au Sénégal, a salué également ''les améliorations apportées au niveau de la transparence dans la gestion des finances publiques avec la publication du projet de loi de Finances 2014, le rattrapage dans l’adoption des lois de règlement par l’Assemblée nationale ainsi que l’adoption des textes permettant à la Cour des comptes d’exercer pleinement ses missions’’.

La même source souligne que s'agissant de la mise en œuvre de la stratégie environnementale, ‘’elle a été marquée par un renforcement de la prise en compte de l’impact du changement climatique et une meilleure intégration de l'environnement dans les politiques sectorielles’’.

Le communiqué rappelle que le programme d’appui à l’environnement de l'Union européenne appuie en particulier les priorités gouvernementales contribuant à la réduction de pauvreté. Il cite la gestion des feux de brousse, la gestion de mangrove.

Le programme cible aussi les aires marines protégées qui contribuent à la reconstitution du stock halieutique, la lutte contre la pollution par les établissements classés qui diminue les dépenses liées à la décontamination des sites pollués (métaux lourds et pesticides) et leurs effets sur la santé.

S’y ajoutent les mesures réglementant l'usage des sacs en plastique qui permettront une diminution de la pollution des sols, de l'empoisonnement du cheptel et des espèces marines et de la souillure des paysages.

OID/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 68 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance