Chômage : un responsable appelle à multiplier la création de PME



Dakar, 30 avr (APS) - Le Directeur général de l’Agence de développement et d'encadrement des petites et moyennes entreprises (ADPME), Mabousso Thiam, a appelé mardi à multiplier la création des petites et moyennes entreprises (PME), un moyen de faire reculer le chômage dans le pays et de générer des emplois, selon lui.

‘’Nous sommes tous d’accord que, malgré les acquis (au niveau des PME), il faut encore aller beaucoup plus loin, et le Sénégal en a les possibilités. Il faut faire en sorte que l’on puisse multiplier la création des PME, parce que ce n’est ainsi que nous arriverons à faire reculer le chômage dans le pays’’, a-t-il dit.

Il intervenait lors d’un forum axé sur le thème : ‘’Emergence économique du Sénégal : Rôle de la PME’’, organisé à Dakar, par le Club d’expansion économique du Sénégal (CEES).

Si le Sénégal veut créer des emplois, cela ‘’ se fera par les PME qui, aujourd’hui, constituent la composante la plus importante du tissu économique’’.

Selon lui, l’objectif de la rencontre est de parler de l’avenir des PME et de montrer, à l’ensemble des compatriotes, le travail qui est actuellement en cours, sous l’autorité du ministère du Commerce, de l’Industrie et du Secteur formel.

‘’Nous voulons relancer la génération de PME et consolider la compétitivité qui existe déjà chez les PME’’, a-t-il ajouté.

‘’Le Président [de la République] avait dit une chose très importante, le 3 avril lors de son discours à la Nation, en parlant de la baisse du coût de l’électricité, et cela est un acquis important’’, a-t-il souligné.

Il a annoncé que l’ADPME était en train de mettre en place une stratégie pour labelliser les PME et créer un fonds qui va permettre de réduire le coût de l’expertise.

‘’Nous allons nouer des partenariats avec d’autres pays avec lesquels nous allons pouvoir organiser des processus de transfert de technologies, a-t-il indiqué, déplorant le fait que le Sénégal continue à importer des produits.

‘’ Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il n’est pas normal que le Sénégal continue à importer des produits à base de mangue, du sel, des clous, du riz, mayonnaise etc., tout ce que nous pouvons faire ici’’, a-t-il déclaré. Il faut donc qu’au niveau du Sénégal, nous arrivons à faire venir les technologies qui vont permettre cette transformation’’, a-t-il souligné.

Le directeur général de l'ADPME a souligné que l'objectif de son agence était de faire en sorte que toutes les régions du Sénégal disposent de ces technologies.

‘’Le Sénégal a une balance commerciale déficitaire, ce qui est vrai. Mais, lorsque nous regardons les causes de ce déficit, ce ne sont, en réalité, que des motifs d’espoir, puisqu’il y a énormément de choses que le Sénégal importe qui peuvent être produites localement et cela est possible. Autant le faire et cela généra des emplois, et c’est à cela que l’ADMPE travail’’, a-t-il souligné.

SK/ASG


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 148 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance