Conférence technique sur la coopération décentralisée



une nouvelle vision pour le ministre

Coopération décentralisée : Lamine Bâ plaide pour une nouvelle vision


En lançant jeudi dernier, à Kaolack, la première conférence technique sur la coopération décentralisée, le ministre de la Coopération internationale et de la coopération décentralisée a plaidé pour une nouvelle vision de la coopération décentralisée.

Le Dr Amadou Lamine Bâ qui a dirigé les travaux, a souligné l’importance d’une telle rencontre autant sur les objectifs poursuivis que sur les symboles. Il a réaffirmé avec force, la volonté des collectivités locales à la recherche de partenaires. Il y a surtout la nécessité de prendre langue avec les acteurs locaux impliqués réellement dans le processus. Car cette coopération décentralisée qui du reste, comme l’a souligné Mamadou Séne, expert en décentralisation à l’Agence régionale de développement de Saint-Louis, “ est par essence le fait des collectivités locales ”. La rencontre de Kaolack qui réunit donc le ministère de la coopération internationale et de la coopération décentralisée, les acteurs et les organisations impliqués, revêt une grande importance. En ce sens qu’elle devrait permettre d’arriver à partager un diagnostic sur la question, cerner les difficultés, recenser les acquis et ensemble donner de nouvelles orientations et démarches pour optimiser les effets bénéfiques de la coopération décentralisée.

De nouvelles pistes de coopération qui, de l’avis du ministre, “ devrait permettre aux collectivités locales de pouvoir négocier avec des investisseurs au lieu de se limiter simplement aux jumelages et autres dons. Auparavant, la présidente du Conseil régional de Kaolack, Mme Mata Sy Diallo, s’était félicitée du choix de la région d’abriter cette première conférence technique sur la coopération décentralisée qui devrait, à son avis, marquer une rupture dans le cadre de la concrétisation de la politique de régionalisation. Elle a lancé un appel aux élus de la région pour une concertation qui prendra en charge toutes ces questions de coopération avec les pays du Nord. Cependant, Mme Mata Sy Diallo a insisté sur la nécessité d’impliquer davantage les acteurs du développement, la société civile, à la réflexion car, aussi bien que les élus, ils sont aussi intéressés dans tout processus de développement local.

Les travaux d’ateliers sur les thèmes : méthodes et procédures et mécanismes de financement qui ont suivi les exposés de Tidiane Sidibé, directeur de la coopération décentralisée et de Mamadou Séne de l’Ard de Saint-Louis sur le sujet général, devraient déboucher à des recommandations qui seront bénéfiques aux collectivités locales. Le ministre de la coopération internationale et de la coopération décentralisée a visité la commune de Kahone et la communauté rurale de Keuhi en marge des travaux qui ont pris fin vendredi après-midi avec l’adoption de la résolution générale.


MOHAMADOU SAGNE
www.lesoleil.sn

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 880 fois
Coopération Décentralisée


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance