Coopération décentralisée : Fatick et Poitou-Charentes signent une convention sectorielle sur l’écotourisme



Une délégation du conseil régional de Poitou-Charentes en France que dirige Ségolène Royale, a séjourné pendant près d’une semaine dans la région de Fatick. Cette visite entre dans le cadre d’un partenariat qui lie ces deux régions depuis 2004. Les différents programmes en cours d’exécution ont été revisités par les deux parties. Mais le moment fort aura été surtout la signature d’une convention sur l’écotourisme en présence du ministre délégué chargé de la Coopération décentralisée, Astou Guèye, et des élus locaux fatickois. Ce qui porte le nombre de programmes à quatre.

(Correspondance) - Et de quatre ! Fécond est le partenariat entre le conseil régional de Fatick et celui de Poitou-Charentes. Le programme de développement de l’écotourisme (Prodeteur) vient s’ajouter aux trois déjà existants à savoir le Programme d’amélioration de la filière caprine (Pafc), le Programme pour le développement des énergies renouvelables (Proder), les Bourses Tremplin pour l’Emploi (Bte). Madame Astou Guèye, ministre délégué chargé de la Coopération décentralisée, qui a assisté à la signature de la convention, a apprécié positivement la qualité de ce partenariat. Elle a fait savoir toute sa disponibilité. ’Le département que j’ai l’honneur de diriger a pour mission, entre autres, d’accompagner les initiatives à la base, comme celles qui nous réunissent aujourd’hui, pour rendre davantage visible et efficace l’action internationale des collectivités locales. Je salue aussi l’initiative de cette nouvelle convention Poitou-Charentes/Fatick en matière de tourisme durable (écotourisme) en vue de rendre attractives les zones de cette région où la biodiversité est très développée. Je tiens à encourager la Région de Poitou-Charentes à poursuivre cette coopération pour la période 2011-2013 et même au-delà, à travers le projet Pro Loog dont l’objectif est de permettre à la population vivant dans le secteur du Loog d’assurer elle-même la gestion de ses ressources en eau et d’améliorer la qualité de celle-ci destinée à la consommation des populations, un des Objectifs du millénaire pour le développement’, a déclaré Astou Guèye. Le choix de ce dernier programme n’est pas le fruit du hasard vu les potentialités touristiques dont dispose la région surtout sur le plan culturel. ‘Mais l’exploitation reste encore très timide, a fait savoir Coumba Ndoffène Bouna Diouf, président du conseil régional de Fatick.

A travers ce programme, nous cherchons notamment à valoriser les atouts touristiques de la région pour rendre la destination Fatick plus attractive et davantage améliorer le vécu quotidien des populations. Je voudrais me réjouir de cette nouvelle dynamique, fort porteuse et souhaiter qu’elle puisse s’élargir à d’autres secteurs comme l’éducation qui souffre notamment du déficit de tables-bancs, de salles de classe et de boxes sanitaires’. Parlant justement de l’éducation, notons que la région de Poitou-Charentes a mis 300 tables-bancs à la disposition de la région de Fatick. Les 200 ont été remises à l’école de Keur Martin. ‘Le lycée technique professionnel de la région devrait ouvrir ses portes durant l’année scolaire à venir. Comme pour les autres secteurs, nous souhaiterions pouvoir compter sur votre appui pour le développement de l’enseignement technique professionnel dans notre région’, plaide Coumba Ndoffène Diouf.

Notons que pendant le séjour de cette délégation française conduite par Benoît Biteau, le comité mixte a passé en revue les trois programmes en cours d’exécution. Le Programme pour l’amélioration de la filière caprine piloté par Vincent Goetz a pour objectif d’améliorer justement la filière caprine, lutter contre la pauvreté mais aussi la valorisation de l’élevage caprine et sa structuration. Financée par la région de Poitou-Charentes, la fromagerie de Djilor a été inaugurée par M Benoît Biteau dans le cadre du programme Pafc. Lancées en août 2008 pendant une période particulière notamment marquée par l’émigration clandestine, les Bourses tremplin pour l’emploi (Bte) ont pour but de lutter contrer l’exode des jeunes, d’accroître les revenus des populations. A ce jour, 153 projets ont bénéficié de financement pour un montant total de 172 millions de francs. Quant au Programme pour le développement des énergies renouvelables (Proder) piloté par Judith Bel, il a pour objectif principal de faciliter l’accès à des services énergétiques durables à travers le développement des énergies renouvelables et l’optimisation de la gestion des ressources énergétiques. Ainsi Benoît Biteau et sa délégation ont procédé à l’inauguration de l’installation des panneaux photovoltaïques dans le Diaglé et ont visité auparavant la forêt du village d’Ouyal Sandé (communauté rurale de Mbéllacadio).

Benoît Biteau n’a pas caché sa satisfaction. ‘Il est clair que nous rentrons avec une très grande satisfaction de voir une bonne exécution des programmes. Ce sont des résultats encourageants. (…) Nous avons pris bonne note des soucis du président Coumba Ndoffène Bouna Diouf sur l’éducation’, a-t-il déclaré.

Bocar M. DIENG
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1406 fois
Coopération Décentralisée


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance