Développement local : Diol Kadd doté d’infrastructures sanitaire et scolaire



Les femmes et les jeunes du village de Diol Kadd n’auront plus besoin de se déplacer pour se procurer des soins de santé de qualité et pour poursuivre leurs études. En effet, grâce à l’appui financier et matériel de l’association Takku liggey qui est une structure basée en Italie, le village a pu se doter d’un centre de santé et d’une école. Situé à sept kilomètres de la commune de Khombole (région de Thiès), ce village a longtemps souffert de son enclavement qui demeurait, jusque-là, un facteur de blocage pour l’épanouissement de sa population. Mandiaye Ndiaye, coordinateur de l’association Takku liggey, par ailleurs originaire du village, a déclaré que c’est pour lui un devoir de chercher les moyens nécessaires pour le développement social de son village. ‘Pour pouvoir mettre sur pied un projet de modernisation de ce village, il faut d’abord penser à améliorer les conditions études et d’accès aux soins sanitaires de la population de Diol Kadd’, a-t-il dit.
C’est dans cette dynamique qu’il dit avoir convaincu ses partenaires italiens auprès de qui il a obtenu un financement à hauteur de 28 millions de francs, en vue de réaliser ces édifices sanitaires et scolaires qui revêtent une importance capitale pour les riverains de Diol Kadd. ‘J'invite tous les bénéficiaires à faire bon usage de ces édifices. Car, à travers cette donation, l’objectif visé est que la population de Diol Kadd ne soit plus obligée de recourir aux médecins de la ville pour se soigner ou faire les examens médicaux’, a lancé le coordinateur de Takku liggey.
Conscient de ce que les structures sanitaires éprouvent de plus en plus du mal à se doter d’appareils médicaux, parfois acquis à coup de plusieurs millions, le donateur dit avoir prévu des équipements médicaux de rechange pour pallier toute éventualité. ‘Nous sommes conscients qu’avec les meilleurs médecins du monde sans matériels médical adéquat, ils auront du mal à s’acquitter convenablement de leur travail’, dit-il.
Pour la représentante des femmes du village, Ndèye Fall, la réalisation de ces infrastructures dans leur localité va permettre d’augmenter l’espérance de vie : ‘Nous sommes très satisfaites de ce don qui est venu à son heure. En ce moment où nous avons enregistré quelques cas de mortalités infantiles, notre village à besoin de structures sanitaires et un personnel de qualité pour mettre un terme à ce phénomène.’
Paule Kadja TRAORE
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 947 fois
Migrations Co-Développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance