ÉMERGENCE DES PME : L’Adepme étend son réseau de proximité



Thiès : L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme) s’est engagée dans une véritable dynamique comme point focal d’appui technique aux différents acteurs du développement des Pme. Sa directrice générale, Marie Thérèse Diédhiou, l’a laissé entendre, hier à Thiès, en marge de l’atelier de constitution d’un réseau des intervenants ouvert par le gouverneur Mouhamed Fall.

L’entreprise de déconcentration des activités de l’Adepme dans les régions est ainsi enclenchée pour contribuer à la lutte contre la pauvreté et à la croissance économique. Et l’entame par la cité du rail constitue pour Marie Thérèse Diédhiou, « un choix délibéré eu égard au fait que Thiès est en passe de devenir un véritable pôle de développement en émergence avec les industries qui s’y développent, notamment avec l’automobile, l’aéroport Blaise Diagne et l’autoroute à péage en construction, le rail, les nombreuses écoles de formation dont l’université, etc. ». Ce qui devrait permettre, ajoute la directrice générale de l’Adepme « de créer dans un proche avenir les conditions pour faire migrer le secteur informel vers le secteur formel par une formation permanente des différents acteurs, surtout du secteur artisanal ». Ainsi, avec la création du réseau des intervenants, l’Adepme dispose désormais d’un important cadre de concertation pour l’émergence des besoins des Pme. Il devrait aussi favoriser l’adhésion de ces entreprises et entretenir leur engagement dans le processus de migration et de renforcement compétitif. Par ailleurs, il sera question d’optimiser les actions et les prestations fournies par les différents acteurs engagés, compte tenu de leurs propres spécificités, dans la promotion de la compétitivité des entreprises à travers une coopération positive et une coordination appropriée. Entre autre mission dévolue au réseau, le renforcement des capacités d’intervention des acteurs par l’échange d’informations, le partage d’expériences, d’approches méthodologiques et outils de travail et par un soutien logistique et technique permanent. En fait, estime Mme Marie Thérèse Diédhiou : « le réseau est pour nous un pool de proximité qui nous permettra de mieux cerner les potentialités locales afin de prioriser les secteurs dans lesquels il faut investir dans le cadre de la création de nouvelles entreprises. De ce point de vue d’ailleurs, nous allons nous engager dans une dynamique de réorientation des formations en fonction des spécificités locales ».

Mohamadou SAGNE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1066 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance