Eau potable : le PEPAM veut corriger les gaps entre collectivités (coordonnateur)



Kolda, 3 déc (APS) - Le Programme ‘’Eau potable assainissement du Millénaire’’ (PEPAM) ambitionne d’apporter des réponses pour corriger les gaps en matière de distribution d’eau dans les collectivités locales en général et la région de Kolda en particulier, a indiqué vendredi son coordonnateur, Mouhamed Fadel Ndaw.

‘’On se rend compte qu’à Kolda, il ya des communautés rurales plus avancées que d’autres en matière d’eau. Mais il faut signaler que nous allons progressivement vers la réalisation de forages et des programmes d’assainissement dans les collectivités locales’’, a-t-il dit lors de la revue régionale pour l’année 2010 et la revue annuelle conjointe du PEPAM.

Il a été noté ‘’une forte mobilisation des bailleurs’’ en faveur du programme, a-t-il relevé, assurant que ‘’les réalisations vont se poursuivre dans les 2 à 3 ans à venir’’.

Selon lui, ‘’la lettre de politique sectorielle du PEPAM de juin 2005 prévoit un meilleur arrimage des initiatives en termes de projets d’eau potable et d’assainissement dans le contexte de la décentralisation en suggérant une meilleur implication des collectivités locales dans le processus de planification, de mise en œuvre et de gestion ‘’.

‘’Ces dispositions sont ainsi en parfaite adéquation avec l’approfondissement de la politique de décentralisation’’, a-t-il souligné.

En outre, ajoute le coordonnateur du PEPAM, ‘’ la particularité des revues régionales de 2010 est liée au fait qu’elles vont intégrer le sous- secteur urbain (eau potable et assainissement ) pour faire suite aux recommandations fortes issues de la revue annuelle de 2008’’.

La revue régionale pour l’année 2010 et la revue annuelle conjointe 2011 du Programme ‘’eau potable et d’assainissement du millénaire’’ (PEPAM) se sont ouvertes en présence des autorités locales et des partenaires au développement.

‘’ L’objet de cette rencontre d’abord est de présenter les projets planifiés dans le cadre du PEPAM et ensuite donner l’occasion aux bénéficiaires d’exprimer leurs préoccupations en vue de prendre en compte leurs besoins afin de pouvoir corriger dans nos cadres, notamment à travers les revues et les planifications’’, a précisé Mouhamed Fadel Ndaw.

De l’avis du coordonnateur, le PEPAM, qui est un cadre programmatique entre différents acteurs, vise également à améliorer la distribution de l’eau et à corriger les disparités qui existent entre collectivités locales, notamment dans la région de Kolda, où la distribution de l’eau connaît un disfonctionnement. Au niveau national, le coût du programme est évalué à 617 milliards de francs CFA.

MG/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1375 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance