Gestion des ressources foncières : Le Pacr présente son dispositif de sécurisation



Le programme d’appui aux communautés rurales de la vallée du fleuve Sénégal (Pacr-Vfs) a tenu hier une journée portes ouvertes à la préfecture de Saint-Louis. Le Pacr a présenté ses outils de sécurité foncière mis en place au profit des populations locales et des conseillers ruraux.

(Correspondance) - Pour le 47e anniversaire de la loi sur le domaine national, le Pacr a initié une journée portes ouvertes. Le programme d’appui aux communautés rurales de la vallée du fleuve Sénégal (Pacr-Vfs) a exposé hier, au cours de la rencontre, ses réalisations en cours. Les conducteurs du programme ont échangé avec les acteurs du foncier sur le dispositif de sécurisation foncière. Un dispositif que le Pacr est en train de dérouler au profit des communautés rurales de la vallée du fleuve Sénégal et qui vise à améliorer la gestion foncière. C’est pour ainsi renforcer les capacités des communautés rurales. Egalement, ce dispositif fait participer les populations rurales dans le processus de réforme foncière en cours au Sénégal. Dans ce cadre, des ateliers de collecte des préoccupations spécifiques aux communautés se sont tenues dans les différents départements de Saint-Louis. Et ce, dans le but de faire des suggestions dans le cadre de ce processus de réforme foncière. Les acteurs ont, durant ces ateliers, requis une réforme allant dans le sens d’une meilleure prise en compte de leurs préoccupations.

Pour accompagner cette réforme, nombres d‘outils de sécurisation foncière sont mis en place dans les différentes communautés rurales. Il en va, notamment, du registre foncier, du registre des demandes, du manuel de procédure foncière, de la cartographie, du système d’information foncière. L’attente du programme est l’attractivité des communautés rurales, selon le responsable de la composante foncière du Programme d’appui aux communautés rurales. ‘Le programme a pour objectif de rendre les communautés rurales attractives et d’inciter à l’investissement. Et pour ce faire, il faut nécessairement faire un toilettage, non seulement des outils qui existaient et qui n’étaient parfois pas adaptés’, a indiqué Kader Fanta Ngom.

Cependant, le fonds d’appui et d’accompagnement des financements des communautés rurales est passé de 300 millions en 2010 à 800 millions en 2011. L’augmentation de l’enveloppe investie est motivée par le souhait de ces communautés rurales de mettre l’accent sur les investissements structurants. ‘Ce sont des investissements beaucoup plus colossaux que les communautés rurales ont exprimés à l’endroit du projet. Lequel est tenu de suivre ce rythme pour augmenter substantiellement l’enveloppe’.

Le responsable de la composante foncière du programme d’appui aux communautés rurales juge la loi sur le domaine national efficace. Elle a, toutefois, montré certaines limites, d’après lui. ‘ Il y a des insuffisances, c’est pourquoi depuis 2004, la réforme a été enclenchée au Sénégal avec la loi d’orientation agro-sylvo-pastorale. Il fallait y apporter une retouche. Mais, c’est une loi qui continue à avoir certains mérites’, soutient-il.

Le Programme d’appui aux communautés rurales est un programme de la Coopération française. Il est installé, depuis 2008, dans la vallée pour une durée de quatre ans. Le foncier reste son point focal à travers l’accompagnement des communautés rurales dans l’amélioration de la gestion de leurs ressources foncières.

Aïda Coumba DIOP
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 745 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance