Infrastructures : Un programme de 14 milliards de FCfa pour rehausser des pistes dans les régions



Un programme prioritaire d’urgence de 14 milliards de francs Cfa sera lancé cette année, avec l’appui de partenaires techniques et financiers. Le ministre des Infrastructures et des Transports, Thierno Alassane Sall, l’a révélé lors de la cérémonie de présentation de vœux de son personnel.

« Nous allons engager, durant cette année 2013, un programme prioritaire d’urgence de 14 milliards de FCfa pour rehausser des pistes dans certaines régions quand nous aurons trouvé les ressources supplémentaires que nous sommes en train de chercher auprès de nos bailleurs », a affirmé le ministre des Infrastructures et des Transports. Ce projet, selon lui, concerne les départements dont la situation est dramatique. Selon lui, l’Etat compte augmenter l’enveloppe en 2014.
Profitant de la cérémonie de présentation de vœux de son personnel, Thierno Alassane Sall a également révélé qu’un programme de 29 ponts est aussi prévu, avec des partenaires techniques et financiers du Sénégal. Le ministre a indiqué qu’un conseil interministériel est annoncé pour le secteur ferroviaire. « Pour Transrail, l’Etat a fait des engagements. Nous avons injecté 1,6 milliard de FCfa pour éponger une partie de notre retard et prendre en charge une partie des investissements. Nous entendons le poursuivre », a-t-il dit.

Concernant la Société Dakar Dem Dikk (Ddd), le parc a été renforcé de 90 bus opérationnels selon Thierno Alassane Sall. « Aujourd’hui, 250 bus sont en train de circuler et notre ambition est d’aller de l’avant », a-t-il promis.
A en croire le ministre, dans les jours à venir, le président de la République, Macky Sall va lancer le prolongement de la Voie de dégagement nord (Vdn) de Cambérène à Tivaouane Peulh. « Nous sommes en train de négocier pour faire la deuxième section qui ira du Cices à Cambérène et le pont qui partira de Thiaroye à Keur Massar», a-t-il ajouté. Thierno Alassane Sall a surtout mis en exergue la nécessité d’une meilleure répartition spatiale des infrastructures de production du pays, ainsi qu'un meilleur contrôle de la qualité de ces ouvrages. Il a décliné son ambition d'offrir aux Sénégalais, avec leur participation, une plus grande sécurité dans les transports terrestres, avec une réduction drastique des accidents de la route. Dans les missions de son département, affirme t-il, figure le redéploiement d’un bon système de transport ferroviaire, à la hauteur des ambitions de développement du Sénégal dans les secteurs miniers et ceux du transport des biens marchands. A cela s'ajoute la revitalisation du sous-secteur du transport aérien.

Serigne Mansour Sy CISSE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 120 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance