KAOLACK / PROGRAMME MIXTE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE, LE CONGAD OFFRE DES DONS AUX POPULATIONS LOCALES

Dans le cadre de sa caravane de solidarité démarrée il y a quelques semaines sur toute l’étendue du territoire national, le collectif des Ong d’appui au développement (CONGAD), par la main de l’association pour la promotion de la femme sénégalaise (Aprofes), a remis hier Mercredi 30 Janvier un important lot de matériel médical, scolaire, de vivres (huile et farine), de chaises roulantes, de jouets pour enfant, de vêtements et de couvertures aux populations de la région de Kaolack. Estimés à une valeur globale de 250 millions, ces dons concernent l’ensemble des onze (11) régions du pays.



En ces moments de soudure où la plupart des populations locales vivent la misère du fait d’une mauvaise pluviométrie ayant entraîné un déficit notoire dans les productions agricoles de cette année, les partenaires au développement, à travers ce geste humanitaire de solidarité jugent nécessaire d’intervenir d’urgence dans le Sénégal des profondeurs afin que le pire ne puisse arriver quant à la survie des populations.

Ainsi la cérémonie officielle de remise de ces dons a été présidée par la présidente nationale du CONGAD, Mme Woré Gana Seck en présence des autorités administratives, religieuses de l’ensemble des ONG membres. D’après certains de nos interlocuteurs présents lors de cette cérémonie, cette caravane en dehors de son aspect humanitaire et solidaire, est aussi une occasion dans chaque région visitée de revoir l’impact des différentes interventions, mais aussi de relever les domaines auxquels les populations résident souhaiteraient effectivement une intervention rapide.

C’est le cas de Matam où le collectif des Ong d’appui au développement souhaite grâce à l’appui de ses bailleurs, intervenir dans le développement de la riziculture, car estimant que la région Nord en général qui regorge d’ailleurs une forte potentialité agricole avec ses inombrables ressources naturelles ne dispose qu’une production annuelle moyenne de 80 mille tonne de riz au moment où la demande nationale avoisine 600 millions de tonnes.

Concernant la région de Kaolack nous indique la présidente du CONGAD, Woré Gana Seck les débats porteront dans l’avenir sur le renforcement des actions en direction des programmes de lutte contre la désertification, la salinisation des sols, mais aussi la multiplication des points dans les différentes zones étant dans le besoin et surtout la lutte contre les formes de violences faites aux femmes et aux enfants dans leurs milieux immédiat.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 781 fois
Lutte contre la pauvreté


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance