L'économie sénégalaise réalise en 2012 un taux de croissance de 3,5% du PIB tiré par l'agriculture (FMI)



Dakar, 11 avr (APS) - Le Sénégal a réalisé un taux de croissance de 3,5% en 2012, contre 2,1% en 2011, a appris l'APS jeudi du Fonds monétaire international (FMI), qui explique que cette performance est surtout tirée par l'agriculture.

"Les développements macroéconomiques récents ont été globalement conformes aux projections faites à l'automne 2012. La croissance a atteint 3,5% en 2012, après 2,1 % en 2011, grâce à la bonne tenue de l'agriculture", indique, dans un communiqué, une mission du FMI ayant séjourné récemment à Dakar.

Au Sénégal, l'inflation a été modérée, avec une hausse des prix à la consommation de 1,4% en 2012, rapporte le communiqué, à la suite d'une note de conjoncture publiée récemment par l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) du Sénégal.

Selon la mission du FMI, le commerce du Sénégal avec l'étranger a connu "une dégradation du compte courant, dont le déficit a dépassé 10% du produit intérieur brut (PIB) en 2012, en raison notamment de la progression des importations de produits pétroliers et alimentaires".

Elle constate que "les crédits à l'économie ont augmenté d'environ 10%, tandis que la croissance de la masse monétaire est restée contenue".

"Malgré un environnement international toujours peu porteur, la croissance du PIB devrait enregistrer une légère hausse à 4% en 2013. L'inflation resterait en deçà de 2%", indique le FMI, en ce qui concerne les prévisions de 2013.

La mission du FMI, dirigée par l'économiste Hervé Joly, a séjourné au Sénégal du 27 mars au 10 avril, pour effectuer la cinquième revue de l'accord liant le Sénégal au fonds, depuis décembre 2012, dans le cadre de l'Instrument de soutien à la politique économique (ISPE).

"La mise en œuvre du programme (l'ISPE) a été satisfaisante dans l'ensemble", au Sénégal, ont-ils constaté.

L'ISPE est défini par le FMI comme un "instrument non financier" censé aider les pays bénéficiaires à "consolider leurs résultats économiques, grâce au suivi et à l'appui de l'institution" (FMI).

Au Sénégal, selon le communiqué, la mission a rencontré le président Macky Sall, le Premier ministre Abdoul Mbaye, le ministre de l'Economie et des Finances, Amadou Kane, celui des Mines et de l'Energie Aly Ngouille Ndiaye.

Ses membres ont aussi rencontré les acteurs du secteur privé et des agents de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), dont le Sénégal contributeur.

ESF/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 116 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance