La filière menuiserie génère 42 milliards de francs CFA, selon Masseck Diop



Thiès, 3 oct (APS) - La filière menuiserie-ébénisterie génère, chaque année, quelque quarante deux milliards de francs CFA, a indiqué, samedi, à Thiès, le président de l’Organisation nationale des professionnels du bois (ONP), Masseck Diop.

‘’Le mobilier national de bois se chiffre à 18 milliards FCFA, et la manne financière que draine la menuiserie est estimée à 42 milliards de francs CFA’’, dit M. Diop lors de la journée d’animation et d’échanges des artisans sur la vie citoyenne.

Il a estimé que la menuiserie est un secteur qui se porte bien Sénégal. ‘’Mais on ne voit pas l’argent’’, a regretté Masseck Diop, relevant que l’Etat envoie les devises nationales pour importer des meubles.

‘’Il faut que l’Etat fasse travailler les nationaux. Qu’il nous fasse des commandes. Si nous bénéficions de 50% de ces 18 milliards du mobilier national, nous serions heureux’’, a déclaré le président de ONP Bois.

Il a aussi déploré la lenteur administrative par rapport au traitement des instructions du chef de l’Etat relatives à la valorisation du travail des menuisiers locaux.

‘’Le président de la République avait demandé que le mobilier national soit remis aux nationaux. Depuis lors, rien n’a été fait et cela nous fait de la peine’’, a déploré Masseck Diop.

Le secteur fait face à ‘’beaucoup de problèmes’’ qu’il est difficile d’’’énumérer’’ tous, a indiqué M. Diop, se bornant à citer l’importation de meubles et l’exportation du bois national vers d’autres horizons.

‘’C’est une aberration d’autant plus que les meubles viennent de partout, parfois même avec une qualité douteuse’’, a dénoncé le président de l’Organisation nationale des professionnels du bois.

Sur la non-traduction en actes de la volonté du chef de l’Etat au pofit du secteur, M. Diop a pointé le comportement de ceux qui doivent matérialiser les instructions du président de la République.

‘’Il a donné des consignes. Je pense que c’est au niveau des services décentralisés. Il a dit ce qu’il devait dire’’, a t- il insisté.

Poursuivant son propos, il a ajouté : ‘’Nous sommes meurtris dans notre chair, car nous sommes en train de sombrer en âme et en biens’’. Selon lui, l’une des missions premières de l’organisation est, de défendre les idéaux de la menuiserie ébénisterie au Sénégal.

‘’Il faut que les sans voix puissent enfin retrouver leur voix. Nous avons des propositions et des contre propositions. Voilà ce que nous voulons faire’’, a défendu le président de ONP Bois.

Partant de là, il y aura, affirme-t-il, une cohésion entre l’organisation qui est purement professionnelle, et les démembrements de l’Etat.

‘’A partir de là, nous pourrons faire une jonction entre tous les services étatiques et nous artisans, afin de mieux proposer quelque chose de bien’’, a-t-il ajouté.

Au sujet des membres de l’organisation, Masseck Diop a annoncé qu’un recensement sera organisé au mois de décembre. ‘’Nous sommes partout au Sénégal, c’est pourquoi cela ne sera pas une chose facile’’ , a-t-il averti.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2412 fois
Economie du développement


Commentaires articles

1.Posté par sebastien guyomard le 22/10/2009 08:33
boujour je voudrai savoir comment s 'inscrire au cfa de ploufragan ?merci de me repondre

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance