Le FIDA invite les Africains à acheter et à consommer local



Kaolack, 10 oct (APS) - Le président du Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA), le Nigérian Kanayo Félix Nwanze, a invité, lundi à Keur Baka (Kaolack, centre), les Africains à acheter et consommer les produits locaux pour aider au bien-être et à l’épanouissement des producteurs ruraux, a constaté l’APS.

En compagnie de Khadim Guèye, ministre sénégalais de l’Agriculture, le docteur Nwanze qui visitait les réalisations du Projet d’appui aux filières agricoles (PAFA) a invité les Africains à changer de comportement en achetant et consommant les produits locaux pour soutenir les ruraux dans leur quête de vie meilleure.

‘’Nous devons prendre notre destin en main en consommant ce que nous produisons’’, a indiqué Dr Nwanze relevant que ‘’les citadins doivent apprécier le travail abattu par les paysans qui nous nourrissent grâce à l’agriculture, source de paix, de sécurité alimentaire et de bonheur dans le peuple’’.

Satisfait des réalisations des femmes encadrées par le PAFA dans les sous-secteurs du mil, de l’aviculture villageoise, de la coopérative semencière, etc., Dr Nwanze a soutenu que les seuls exemples visités à Keur Baka démontrent de la nécessité de poursuivre le partenariat avec le Sénégal qui, selon lui, ‘’est sur la voie de la sécurité alimentaire’’.

Le FIDA qui a injecté depuis 1979, une enveloppe de plus de 180 milliards de francs CFA pour 15 projets dont trois en cours d’exécution et un récemment approuvé de 50 milliards par le conseil d’administration va poursuivre son partenariat avec le Sénégal, s’est engagé Dr Nwanze.

Ce n’est pas le nombre de projets ou le montant du financement qui importe, pour moi l’essentiel ce sont les transformations notées dans la vie des bénéficiaires des projets, leur impact socio-économique, a-t-il dit.

Dr Nwanze qui a ajouté que ce qu’il a vu à Keur Baka force le respect et l’aidera a davantage sensibilisé les partenaires du FIDA sur la nécessité de continuer l’accompagnement.

Le FIDA qui vise à enlever la pauvreté dans les zones rurales, à amener l’Afrique à se nourrir continuera sur cette lancée d’aider à poser des actes concrets pour une nouvelle approche dans la production agricole.

La coopération entre le Sénégal et le FIDA qui a injecté quelque 200 milliards dans des secteurs aussi divers que la pêche, l’élevage, l’agriculture, l’environnement, etc. est permanente, fructueuse, féconde et agréable, a, pour sa part, indiqué le ministre Khadim Guèye.

Le ministre qui s’est engagé pour une utilisation rationnelle et au profit des populations l’argent investi par le FIDA a salué la mise à disposition d’infrastructures dans divers secteurs, la sédentarisation de jeunes à travers les actions de projets tels le PRODAM à Matam, le PROMER et le PAFA qui lutte pour la sécurité alimentaire à travers des productions céréalières, la diversification des cultures (légumières, halieutiques, animales, etc.).

PON/SAB


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 737 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance