Le continent affiche de bonnes perspectives de croissance, selon un économiste



Dakar 15 avr (APS) – La croissance économique s’est poursuivie en Afrique en 2012, oscillant entre 5,8% et 7%, a relevé, lundi, Punam Chuhan Pole, Economiste principale pour la région Afrique à la Banque Mondiale, assurant que le continent fera également des progrès entre 2013 et 2015.

'’La croissance économique a été robuste en Afrique en 2012 malgré la reprise timide de l’économie mondiale. Elle est de 5,8 % en Afrique subsaharienne et de 7% dans des pays comme le Rwanda et le Ghana au cours des trois dernières années’’, a souligné Mme Pole, coauteur du rapport ‘’Pulse’’ intitulé : ‘’La croissance a-t-elle été bénéfique à la réduction de la pauvreté en Afrique subsaharienne ?''.

Donnant les raisons de cette croissance, lors d’une visioconférence retransmise au siège de la Banque mondiale à Dakar, Punam Chuhan Pole a indiqué que ‘’les investissements n’ont cessé de progresser’’ sur le continent.

L’Economiste principale pour la région Afrique a souligné ‘’la nécessité de réaliser des progrès plus rapides dans des domaines tels que l’accès à l’électricité et la sécurité alimentaire dans les régions vulnérables du Sahel et de la corne de l’Afrique’’.

Cependant pour Shanta Devarajan, auteur principal du rapport et Economiste en chef pour la région Afrique à la Banque Mondiale, ‘’cette croissance robuste n’a pas pour autant réduit la pauvreté’’.

Selon lui, ‘’la promesse de revenus importants provenant de l’exploitation minière, une hausse des revenus créés par une expansion considérable de la productivité agricole, etc, sont autant de facteurs capables de transformer’’ l’état actuel du continent.

Le rapport ‘’Pulse’’, intitulé : ‘’La croissance a-t-elle été bénéfique à la réduction de la pauvreté en Afrique subsaharienne ?’’, met en exergue la santé économique et l’état de la pauvreté dans 45 pays africains. Il note que ‘’la croissance économie mondiale demeure timide, toutefois une amélioration progressive est à anticiper’’.

Quant à l’Afrique subsaharienne, ‘’elle continue de croître à un taux considérable grâce à la croissance du marché intérieur et aux prix élevés des matières premières’’, mentionne un résumé de cette publication.

Même si ‘’le continent est à la traîne’’, des progrès importants ont été réalisés dans l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), selon la même source.

Elle note que ‘’plus d’une décennie de croissance solide a permis de réduire la pauvreté en Afrique, mais l’inégalité et la forte dépendance vis-à-vis des ressources naturelles n’ont pas entraîné une amélioration des revenus’’.

Selon le document, ‘’les richesses minières, les prix élevés des produits alimentaires, l’urbanisation rapide et les mouvements démographiques pourraient accélérer la croissance des revenus des populations vulnérables, à condition que des politiques appropriées soient adoptées’’.



SKS/OID

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 111 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance