Le développement se fera avec les contributions des secteurs d’activité et des régions (ministre)



Saly-Portudal (Mbour), 25 avr (APS) - La réalisation des objectifs de développement sera la somme de contributions des secteurs d’activité et des différentes régions du pays, a indiqué vendredi le ministre du Plan, Abdoulaye Baldé, en ouvrant, à Saly-Portudal, un séminaire national intitulé : ‘’Les instruments et les fonctions de la planification’’.

L’objectif de cette rencontre est d’amener tous les acteurs concernés à échanger sur les instruments de planification, leurs fonctions et leurs interrelations, en vue d’aboutir à des propositions dont la finalité sera la mise en cohérence des instruments et la réactualisation du Système national de planification.

A cet égard, le ministre du Plan a tenu à rappeler aux participants le contexte favorable, marqué par la tenue avec succès de la réunion du Groupe consultatif à Paris, en février dernier.

‘’Au niveau de la sous-région, l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) mène des efforts d’amélioration et d’harmonisation du cadre macroéconomique’’, a-t-il relevé.

‘’Dans ce contexte favorable à un renouveau de la planification, je vous invite à prendre en compte, dans vos recommandations, les instruments et les organes de planification, aussi bien au niveau sectoriel qu’au niveau décentralisé’’, a-t-il lancé à l’endroit des participants à cet atelier.

Selon lui, dans le but d’accompagner l’Acte III de la décentralisation, le chef de l’Etat, Macky Sall, a demandé l’élaboration de Programmes d’actions stratégiques de l’Etat dans les régions (PASER) et dans les départements (PASED), dont l’atelier de lancement est prévu dans les prochains jours. ‘’Tous ces instruments doivent avoir leur ancrage dans le système’’, a-t-il estimé.

Mais la qualité des plans est, a-t-il affirmé, ‘’fortement tributaire d’un système d’information performant’’. D’après lui, l’option du gouvernement consistant à rattacher l’Agence nationale de la statistique et de la démographie au ministère du Plan vise à ‘’faciliter une synergie des actions’’ entre les structures chargées de la planification et celles chargées de la statistique.

‘’Ainsi, notre ambition de réaliser une croissance économique accélérée et soutenue ne pourra être satisfaite que sur la base de documents de planification, de programmation et de budgétisation bien conçus et bien articulés. C’est pourquoi la finalité de cet atelier sera de proposer une nouvelle chaîne de planification budgétaire qui revisite les missions de chacun des maillons, à savoir la planification, la programmation, la budgétisation et le suivi-évaluation’’, a déclaré le ministre du Plan.

Au niveau institutionnel, a-t-il indiqué, des Cellules d’études et de planification sont créées dans tous les ministères pour appuyer la fonction planification sectorielle.

Il a souligné que les conclusions du séminaire seront traduites en recommandations dans le cadre d’un conseil supérieur du plan prévu prochainement.


ADE/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 141 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance