Lutte contre les plantes aquatiques dans le DELTA : Une voie d’eau à DIAWEL pour la reprise de l’irrigation



Dans le cadre de la lutte contre les plantes aquatiques envahissantes dans la zone rizicole du Diawel (dans le delta du fleuve Sénégal), des travaux de faucardage entrepris par la Saed en collaboration avec le comité des usagers de l'eau permettent aux cultivateurs de mieux irriguer leurs périmètres.

A l'issue d'une visite guidée de ce vaste chantier initié par la Saed et les usagers de l'eau, le président du comité, Oumar Bouya Niang, a rendu un vibrant hommage aux ingénieurs agronomes et techniciens supérieurs de la Saed qui n'ont ménagé aucun effort pour les aider à résoudre définitivement les problèmes de distribution d’eau d'irrigation.

Ce projet de faucardage, a-t-il précisé, leur permettra de  reprendre les irrigations sur le deuxième bief du Diawel qui a enregistré récemment des perturbations dans la distribution d’eau d'irrigation accentuées par le retard des pluies.

Si ce canal de drainage est bien nettoyé, il permettra aux cultivateurs de sauver, pour cette présente campagne de production agricole, 208 ha déjà emblavés. Les cadres de la SAED de Dagana ont rappelé que ce canal alimente 1200 hectares de terres cultivables mis en valeur durant la campagne de contre saison chaude et 208 ha sur 857 ha du deuxième bief du Diawel.  Le conseiller en communication Madine Ndao et le chef de la section Delta Central de la Délégation de La Saed de Dagana, Madické Mbodj, ont souligné que les travaux Fomaed (Fonds de maintenance des adducteurs et émissaires de drainage) ont été réalisés régulièrement chaque année. En 2011, des travaux de curage sur 5800 mètres linéaires (travaux PGIRE, Projet de Gestion Intégrée des Ressources Naturelles) ont été effectués sur le bief régulier du Diawel, bief hydrauliquement actif dont les périmètres qui y sont rattachés sont régulièrement exploités.

Le second bief, ont-ils poursuivi, est constitué de la prolongation du parcours naturel du Diawel et les terres de cette zone ont fait l'objet d'aménagement depuis 2010 avec des risques de perturbation hydraulique bien connus des usagers. Ils ont précisé que 1200 ha ont été mis en valeur durant la campagne de contre saison chaude et pour cette présente campagne d'hivernage, les emblavures se situent à 1065 ha dont 857 ha sur le bief régulier et 208 ha sur le second bief.

Selon Madine Ndao, les périmètres irrigués à partir du bief régulier (857 ha) ne souffrent d'aucun problème hydraulique pour le moment, aussi bien ceux alimentés directement par le Diawel que ceux alimentés via les chenaux de Cheikh Diallo et de Ccbm. Les autres périmètres situés dans la zone d'extension (208 ha) connaissent, par contre, de sérieuses perturbations accentuées par le retard d'installation des pluies.

Mbagnick Kharachi DIAGNE
Le Soleil

 


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 810 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance