PND : L’aide au développement du système des nations unies révisée



Abidjan – Le plan cadre des nations unies pour l’aide au développement (UNDAF) 2009-2013 a été révisé et étendu jusqu’en 2015 en vue de renforcer son alignement sur le plan national de développement (PND) 2012-2015 qui constitue le nouveau cadre stratégique national qui définit les priorités nationales dans tous les domaines ainsi que la programmation des appuis techniques et financiers des partenaires au développement.

Ce nouveau document a fait l’objet, mardi, d’une cérémonie de signature entre le ministre d’Etat, ministre du plan et du développement, Albert Mabri Toikeusse et le coordinateur résident du système des nations unies en Côte d’Ivoire, Ndolamb Ngokwey.

L’UNDAF est le cadre stratégique commun des activités opérationnelles du système des nations unies en réponse aux priorités nationales inscrites dans le document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP). Par ailleurs, le PND élaboré par le gouvernement intègre le DSRP actualisé, le programme économique et financier (2012-2014) et le programme présidentiel (2011-2015).

"Le plan cadre des nations unies pour l’aide au développement (UNDAF) 2013-2015 a été élaboré en parfaite cohérence avec le plan national de développement" a fait savoir M. Ngokwey lors de la signature du document.

"Ce document, a-t-il précisé, contient dans les détails, les étapes que nous nous engageons à franchir pour contribuer d’ici 2015 à l’atteinte de résultats substantiels qui répondent aux défis prioritaires de développement de la Côte d’Ivoire et qui tiennent compte par ailleurs du cadre des objectifs du millénaire pour le développement et des impératifs d’équité".

"Cette revue est une étape importante dans la coopération entre la Côte d’Ivoire avec ses partenaires nationaux marquée par une appropriation grandissante du processus de planification par le gouvernement de la Côte d’Ivoire" s’est-il réjoui notant que l’UNDAF offre une "opportunité importante" de rendre compte et de montrer quels résultats ont été atteints et de définir ensemble pour le futur des recommandations pour une meilleure coopération entre la côte d’Ivoire et le système des nations unies.

Le ministre d’Etat, ministre du plan et du développement, Albert Mabri Toikeusse, s’est réjoui de la finalisation de l’UNDAF 2013-2015 qui vise à soutenir les efforts du gouvernement.

"Cette action est la matérialisation de la bonne coopération entre le système des nations unies et le gouvernement gage de stabilité et de développement pour la Côte d’Ivoire" a-t-il dit.

Les axes stratégiques prioritaires de l’UNDAF révisé 2013-2015, selon le ministre, sont la consolidation de la paix, la protection des droits de l’homme et la gouvernance, la création d’emplois et l’augmentation des revenus et le développement durable et enfin les services sociaux de base.

"Le défi de la mise en œuvre du PND 2012-2015 et de l’UNDAF 2013-2015 consistera à faciliter le passage du relèvement communautaire au développement en créant le lien entre les résultats de l’humanitaire et les initiatives de développement à moyen terme" a insisté le ministre d’Etat.

Au terme de la cérémonie de signature le rapport annuel de l’UNDAF 2009-2013 a été présenté mettant en exergue le bilan des différentes interventions, les résultats obtenus, les ressources mobilisées et dépensées ainsi que les perspectives et les recommandations pour 2013.

Face à la nécessité de soutenir l’engagement des autorités ivoiriennes à œuvrer pour une sortie de crise rapide traduite par la prise de mesures urgentes et appropriées, les interventions des systèmes des nations unies ont été consacrées à la réponse aux besoins humanitaires urgentes et aux activités de relèvement socio-économique, rappelle-t-on.

(AIP)
Ko/amak/kp

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 49 fois
Economie


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance