Plaidoyer pour la création d’un observatoire régional au sein de l’OMAOC



Dakar, 28 fév (APS) – Le secrétaire général de l’Union des conseils des chargeurs africains (UCCA), Serigne Thiam Diop, a plaidé jeudi à Dakar pour la création d’un observatoire régional au sein de l’Organisation maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC) pour un meilleur fonctionnement des observatoires nationaux.

‘’Les conclusions qui ont été retenue au cours de l’atelier, c’est que nous allons prendre toutes les dispositions pour que les observatoires fonctionnent. Il faut créer un observatoire régional à Abidjan au sein de l’OMAOC. De ce fait, nous pourrons faire régulièrement des concertations, et on ne va plus attendre quinze ans pour évaluer’’, a dit M. Diop.

Il s’exprimait lors de la cérémonie de clôture d'un atelier sous régional de trois jours sur le thème :’’Evaluation des observatoires nationaux de transports à maillon maritime’’.

Selon lui, ‘’c’est pour cette raison qu’au mois de juillet prochain sera organisée une rencontre à Abidjan [Côte d'Ivoire] en relation avec le SG de l’Organisation maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC) pour qu’on puisse redémarrer les activités des observatoires sur de nouvelles bases’’.

‘’Au cours de cette rencontre, les informaticiens, les statisticiens, les économismes, les juristes viendront pour qu’on puisse prendre des dispositions nécessaires''.

''Il faudra désormais, chaque année, que l’OMAOC convoque une rencontre en relation avec l’UCCA pour qu’on puisse évaluer, voir les critères de performances pour savoir dans quel sens ça va’’, a indiqué le SG de l’UCCA.

Présidant la cérémonie de clôture de l’atelier, le Directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), Abdoulaye Diop, a lui invité les membres de l’Union à avoir une unité d’action pour que les décisions issues de cette rencontre puissent être appliquées.

‘’Il faut une synergie capable de créer une base de données fiable. Il faut aussi aller vers la création d’un réseau africains des observatoires pour leur offrir plus d’efficacité managériale’’, a-t-il déclaré.



Dans le rapport final de vingt pages lu devant les participants, huit recommandations ont été retenues. Pour les participants, cette rencontre de Dakar doit permettre aux observatoires nationaux de transport d'assurer la compétitivité maritime de la sous-région. Cette rencontre de trois jours réunit les quinze conseils des chargeurs sur les seize que compte l'UCCA. Le Cameroun, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Gabon, l’Angola, le Mali, le Togo, entre autres, sont représentés à l'atelier de Dakar. Les observatoires nationaux ont été créés à côté des conseils des chargeurs, suite à la table-ronde de 1992 à Cotonou, avec comme objectif de recueillir toutes les informations, notamment les coûts et les prix des frets sur le transport maritime. FD/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 169 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance