Portail de l’eau : Le Sénégal dispose d’une base de données sur les offres et services



Le Sénégal dispose désormais d’un portail sur les données concernant tous les problèmes liées à l’eau et à l’assainissement en Afrique. Grâce à la région de Wallonie (Belgique), le Sénégal peut consulter cette banque de données et des opérateurs prêts à s’investir et à travailler avec lui.

Le Sénégal et la Wallonie ont signé un projet par lequel la région Wallonne, considéré comme le Château de la Belgique, met à la disposition du Sénégal « un portail de l’eau ». Il s’agit d’un protocole d’accord portant sur la mise en place pour le Sénégal du « point de référence » du portail interactif de mise en correspondance des offres et services dans le secteur de l’eau en Afrique. C’est une base interactive de données liées à l’eau et à l’assainissement en Afrique. « La région Wallonne a développé une expertise reconnue dans tous les domaines de l’eau ; dès qu’il y a un problème relatif à l’eau, et quel que soit le moment où intervient ce problème, nous avons mis à votre disposition une banque de données et des opérateurs qui sont prêts à s’investir et à travailler avec vous », explique Pierre Hazette, ministre délégué, chargé de l’Agence Wallone des exportations, représentant du comité Wallon du Forum Francophone des Affaires. Et ce dernier pense qu’il s’agit là d’un modèle de coopération qui peut avoir toute son utilité pour le Sénégal.

Surtout que le Sénégal vient de lancer une véritable offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (Goana), qui sans doute va nécessiter une bonne maîtrise des ressources eau. Le portail offre plusieurs possibilités, notamment une plate-forme d’information de référence et d’échanges d’expériences aux praticiens de la filière « Eau », et met en relation les entreprises Wallonnes spécialisées et les opérateurs du pays confrontés aux problèmes de la gestion de l’eau. Aussi, il facilite la mise en réseau des compétences, le rapprochement des entreprises ou des services et la création de nouveaux produits et services porteurs de nouveaux emplois dans les pays concernés. Il facilite également l’accès aux programmes de financements logés auprès des bailleurs de fonds, en assurant la circulation de l’information, favorise le partenariat, le transfert de technologies et les échanges commerciaux entre les entreprises wallonnes et les entreprises sénégalaises, et en même temps qu’il facilite l’accès à la formation aux praticiens du secteur de l’eau.

Autant de perspectives appréciées par Adama Sall, ministre de l’Hydraulique rural, et du réseau hydrographique national qui a salué la coopération Sénégal - Wallonne. « C’est un dispositif extrêmement important pour nous. L’eau est une priorité pour le gouvernement du Sénégal, et le président de la République nous a instruit de prendre toutes les dispositions nécessaires pour satisfaire les besoins en eau des populations » a affirmé M. Sall. Le Sénégal est aussi à un moment important, avec le lancement du programme « Goana » dont la mise en œuvre appelle, et de manière très significative, la disponibilité de l’eau. « C’est pour cela que nous lançons un appel pour que tous ceux qui aident le Sénégal viennent apporter leur technologie, leur matériel, et nous pouvons compter sur la Wallonie pour accompagner ce programme » a dit le ministre.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 4180 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance