Programme de développement des marchés agricoles : 70 millions de dollars pour valoriser l’offre en produits horticoles et d’élevage



THIES - Le centre forestier de Thiès a abrité hier un atelier d’information et de sensibilisation sur le Programme de développement des marchés agricoles (Pdmas). Lequel programme, mis en œuvre par l’Etat sénégalais avec l’appui de la Banque mondiale et de l’Agence canadienne pour le développement (Acdi), s’inscrit dans la stratégie nationale de réduction de la pauvreté et repose sur la création de richesses. Il s’agit avec ce programme, si l’on en juge par le document des termes de références, de mieux valoriser l’offre nationale, notamment pour l’import-substitution, et de tirer profit de son avantage comparatif en matière d’exportation.

En effet, selon Soulèye Kitane, coordonnateur du programme, la première phase du Pdmas qui couvre la période allant de 2006 à 2011, devra permettre de consolider l’opération pilote et appuyer le renforcement des capacités institutionnelles. Est également attendu, le développement des ressources humaines pour la gestion de la qualité des produits alimentaires. Pour cette première phase, le programme de développement des marchés agricoles cible la région traditionnellement exportatrice des Niayes, le Delta du Fleuve Sénégal à fort potentiel ainsi que le bassin arachidier. Des activités pilotes sont aussi prévues dans d’autres régions comme la Casamance et Tambacounda. Dans la région de Thiès, le programme s’appuie sur son bras exécutif qu’est l’Ancar pour atteindre ses objectifs avec un programme qui s’articule autour de trois composantes techniques en plus de celle de la gestion, de la coordination et du suivi évaluation.

Aussi en complément à ses programmes tests, le Pdmas va initier un mécanisme de financement à frais partagés pour des initiatives à fort degré d’innovation appelées sous projet. Ces fonds visent à couvrir les risques d’innovation et à réduire la contrainte financière rencontrée par les producteurs pour réaliser des investissements nécessaires à l’amélioration de leurs performances. Trois domaines d’activités sont visés par ces fonds. Il s’agit des partenariats commerciaux, de l’irrigation privée et de la promotion des filières viandes. Le programme de développement des marchés prévu pour une durée de dix ans engage ainsi sa première phase qui devra s’étaler sur cinq ans. Il s’appuie sur un budget de 70 millions de dollars.

Sidy DIENG
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 959 fois
Projets et Programmes


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance