Sommet Africités : la réussite est ’’un défi personnel’’ à relever par chaque élu local (ministre)



Dakar, 18 mai (APS)- Le ministre sénégalais de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, Cheikh Bamba Dièye, a exhorté vendredi à Dakar les élus locaux de son pays à faire de la réussite du prochain sommet panafricain des collectivités locales (en décembre à Dakar) ’’un défi personnel’’ à relever.

Un comité de liaison piloté par le ministère de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales ’’restera en contact permanent avec’’ les élus locaux sénégalais pour assurer ’’l’exécution et le suivi des tâches assignées’’ aux organisateurs du sommet Africités, qui aura lieu du 4 au 8 décembre prochain à Dakar, a assuré M. Dièye.

’’Chacun d’entre nous devra faire de la réussite de l’organisation [du sommet] un défi personnel’’, a recommandé Cheikh Bamba Dièye, qui présidait une réunion du Comité national préparatoire du sommet panafricain des collectivités locales dénommé Africités. Sont membres dudit comité la mairie de Dakar, l’Association des maires du Sénégal, l’Association nationale des conseillers ruraux du Sénégal, etc.

‘’Construire l’Afrique à partir de ses territoires’’ est le thème de ce rendez-vous des collectivités locales d’Afrique, dont la dernière édition s’est tenue à Marrakech (Maroc), en 2009.

‘’Un grand retard a été accusé dans l’organisation dudit sommet, ce qui nous impose donc de mettre les bouchées doubles dans‘’ les préparatifs de cette rencontre, a souligné M. Dièye, président du Comité national d’organisation du prochain conclave Africités.

Parlant des objectifs de cette rencontre, il a estimé que le ‘’sommet est un moment d’évaluation de la conduite des politiques publiques de décentralisation et d’accès des populations locales aux droits et aux services de base’’.

Le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a assuré que le budget nécessaire à l’organisation de la rencontre sera disponible. ‘’Un budget de deux milliards 500 millions de francs CFA sera mis en place par l’Etat [du Sénégal] et la Ville de Dakar. Et, les travaux vont bientôt démarrer’’, a affirmé M. Sall.

Khalifa Ababacar Sall a, lui aussi, exhorté les collectivités locales sénégalaises à s’impliquer dans l’organisation du sommet Africités, en vue de sa réussite.

‘’Il nous faut reconstruire l’Afrique à partir de ses territoires. Le développement commence par les localités. C’est pourquoi nous exhortons chaque citoyen à s’impliquer dans‘’ l’organisation de cette rencontre, a-t-il dit.

Le gouvernement sénégalais s’était engagé en avril 2011 à verser une subvention de 500 millions de francs CFA aux organisateurs du sommet Africités.

‘’[...] J’ai mis à la disposition des organes créés pour l’organisation du sommet une subvention de 500 millions de francs CFA imputables sur le budget 2011 du ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales’’, avait annoncé l’ex-président de la République du Sénégal Abdoulaye Wade, à l’ouverture d’une réunion préparatoire du sommet.

Des contributions financières étaient attendues d’autres structures, dont le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), avait indiqué Khalifa Ababacar Sall.

Quelque 5.000 participants, des élus locaux et des hommes d’affaires notamment, sont attendus à ce sommet des collectivités locales organisé tous les trois ans dans une région (nord, sud, centre, est et ouest) du continent, depuis 1998.

A Dakar, les participants tenteront d’identifier l’échelon des collectivités locales (la commune, la région ou la communauté rurale) le plus apte à ‘’conduire une politique efficace de développement’’, avait expliqué M. Sall.

Le sommet Africités s’est tenu à Abidjan (Côte d’Ivoire) en 1998, à Windhoek (Namibie) en 2000, à Yaoundé (Cameroun) en 2003, à Nairobi (Kenya) en 2006 et à Marrakech (Maroc) en 2009.

SDI/ESF



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1473 fois
Africités 2012


Commentaires articles

1.Posté par Hamady NIANG le 27/05/2012 23:36
Nous membres du Collectif des Etudiants Spécialisés en Gestion des Collectivités Locales (CESGCL) de la Faculté des Sciences Juridiques et politiques / DUP/UCAD.
Nous félicitons le Sénégal par le biais du Ministre de l'Aménagement du Territoire et des Collectivités Locales d'avoir accepté d’accueillir le 6ème sommet Africités.
En ce qui nous concerne, nous voulons participer activement à l'organisation de cet évènement.
Notre intérêt à vouloir participer à cet évènement est double: premièrement le Collectif est constitué d'étudiants en licence, Master 1 et master 2 spécialisés en gestion des collectivités locales et deuxièmement le Collectif compte veut contribuer en dotant la commission de l'organisation d'une ressource humaine déjà qualifiée dans le domaine de la décentralisation.
PRÉSENTATION DU CESGCL

Le CESGCL est une association mise sur pied par des étudiants du Diplôme Universitaire Professionnel (DUP) spécialisés en Gestion des Collectivités Locales, de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). L’idée de créer une telle Association est venue d’un constat fait par nous, les étudiants, durant notre formation.
En effêt, des questions sensibles faisaient régulièrement état de réflexion, notamment :

Ø dans le budget des collectivités locales où la part réservée à la section fonctionnement est plus importante que celle impartie à la section investissement,

Ø la méconnaissance par les élus locaux mais surtout par
les populations, de l’importance du paiement de l’impôt,

Ø la question récurrente du foncier à laquelle les
autorités de tutelles font face avec incompréhension des populations locales,

Mais de toutes ces situations, la plus criarde est le manque quasi-total d’une bonne communication adaptée entre l’Administration locale et les administrés. Ce qui entrave d’avantage l’effectivité, la transparence et l’objectivité dans la gestion des Collectivités Locales.

Ainsi, toutes ces constatations parmi tant d’autres, nous ont conduit à être conscients de la nécessité impérieuse de mettre à profit nos connaissances afin de maximiser l’atteinte des objectifs visés de la Décentralisation par l’Etat du Sénégal.

COMPOSITION :
Le collectif est composé d’étudiants en licence, master 1 et master 2 appuyés par un staff de
conseillers regroupant des professeurs et spécialistes de la décentralisation et du développement local.

SIEGE :

Le collectif a son siége au sein de la faculté des sciences juridique et politique de l’UCAD.

BUT :

Le CESGCL a pour but principal d’apporter une plus value, une assistance aux élus locaux et aux populations locales sur les questions de la décentralisation afin de rendre plus éffective la politique de décentralisation que l’Etat du Sénégal a initié.
Faire participer les étudiants à la promotion de la décentralisation et du développement local.
Faciliter l’insertion professionnelle des étudiants spécialisés en gestion des collectivités locales.
Mais également accompagner le Ministère de l’Aménagement du térritoire et des Collectivités Locales, les Structures et Services, les ONG, les Associations et les Fondations dans l’application de leur programmes en les fournissant une ressource humaine déjà qualifiée dans le domaine de la
décentralisation et du développement local.

OBJECTIFS :

Les objectifs du collectif sont entre autre de :

Sensibiliser les populations sur l’utilité et la nécessité du recouvrement de l’impôt,
Donner une assistance technique ( renforcement de capacité) aux élus locaux sur les différentes

procédures du vote du budget, de passation de marchés Publics ainsi qu’à la maîtrise d’ouvrage,

Former les élus et les populations sur les questions foncières,

Les initier à de nouvelles techniques de communication pour faciliter l’instauration et la sauvegarde de la cohésion sociale,
Sensibiliser les élus et les populations locales sur les textes de loi en vigueur, sur la prévention des risques, sur la gestion et le contrôle des Finances locales (suivi et audit).
Le CESGCL compte atteindre ces objectifs en travaillant en parfaite collaboration avec l'ensemble des acteurs de la Décentralisation et du Developpement Local notamment le Ministère de l’Aménagement du territoire et des Collectivités Locales (MDCL) et ses différentes Directions, les Collectivités Locales, l’Agence de Développement municipal (ADM), la Direction des Collectivités Locales (DCL), le Programme National de Développement Local (PNDL), les Agences Régionales de Développement (ARD), l’Association des Présidents Conseillers Régionaux (APR), l’Association des Maires du Sénégal (AMS), l’Union des Associations des Elus Locaux (UAEL), l’Association Nationale des Conseillers Ruraux (ANCR), la Direction de l’Expansion Rurale (DER), la Direction de l’Appui au développement Local (DADL), la Cellule d’Appui des Elus Locaux (CAEL), la Maison des Élus locaux (MEL), le Programme d’Appui à la Décentralisation et au Développement Local (PRODEL), la Mission française de coopération et d’action culturelle (Ambassade de France) les Fondations, les Associations et ONG etc.
Contacts: Hamady Niang, Président du CESGCL,
Tel: (221) 775542923,
email: bigartniang@hotmail.com

2.Posté par Freddy Diop le 24/08/2012 14:19
Merci Monsieur Hamady Niang pour ces informations.
Archiviste au MATCL / CNEC

Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance