Une étude de l’UNESCO expose l’impact environnemental dans le processus migratoire



Dakar, 28 août (APS) – Des spécialistes de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation et la culture (UINESCO) ont exposé, mercredi, à Dakar, à travers une étude réalisée au Sénégal, l’impact et les enjeux environnementaux dans le processus migratoire en vue d’éclairer les pouvoirs publics sur l’élaboration de projets à enjeux environnemental et migratoire.

"C’est une étude qui a été faite spécialement pour produire des connaissances dans le but d’éclairer des politiques publiques. L’utilité immédiate de ce document est de procéder à une traduction simple des différents enjeux en un langage accessible à l’intention des décideurs’’, a déclaré Maréma Touré Thiam, responsable des sciences humaines et sociales au Bureau de l’UNESCO à Dakar.

Elle s’exprimait au terme d’un atelier de partage et de validation de l’étude intitulée : "L’impact des changements environnementaux sur les Migrations dans le Sahel : études de cas sur le Sénégal’’.

Outre les experts de l’UNESCO, des responsables du ministère de l’Environnement, du département des Sénégalais de l’extérieur, du ministère de l’Agriculture et d’autres ministères techniques intéressés par les questions de migration et d’environnement ont pris part à cette rencontre.

"Quand on veut répondre à un problème, la meilleure façon de procéder est d’en connaître les contours et tous les enjeux’’, a admis Mme Thiam, qui a insisté sur la complexité de ce document qui a été commandité par l’Etat du Sénégal.

"La principale information, c’est la complexité des enjeux. Ils sont plus compliqués qu’on le croyait. On aimerait avoir des modèles très simples qui disent par exemple un degré de plus de température égal un tel nombre de migrants de plus, mais les choses ne marchent pas comme ça’’, a pour sa part déclaré John Crowley, responsable au département des sciences sociales et humaines de l’UNESCO.

Expliquant que l’une des vertus des sciences sociales est de permettre de mieux saisir la complexité des relations entre les facteurs environnementaux et les facteurs sociaux, M. Crowley a assuré que la migration causée par les changements climatiques ne constituent pas un danger pour nos sociétés.

"L’une des choses dont l’étude nous montre, c’est justement cette complexité et la nécessité d’éviter les raccourcis un peu mécaniques qui feraient des migrations imputables au changement climatique une menace qui pèse sur les sociétés’’, a-souligné le responsable onusien.

"Ces types de migration ne sont pas une menace ou un danger, c’est un phénomène qu’il faut saisir dans sa complexité en tenant compte que c’est quelque chose qui touche à la vie des gens’’, a insisté M. Crowley.

http://amzn.to/192pwrD

Les experts onusiens espèrent que le document qui sera transmis aux autorités sénégalaises ‘’dans les meilleurs délais’’ va contribuer à éclairer sur l’élaboration de certaines politiques publiques.


"Tous les ministères concernés vont recevoir dans les meilleurs délais les résultats de l’étude. L’étude même a été commanditée par l’Etat du Sénégal. Nous gardons espoir que le sort de notre étude va contribuer à éclairer sur certains programmes de politiques publiques’’, a estimé Maréma Touré Thiam.

MTN/ASG

http://amzn.to/192pIqJ

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 160 fois
Migrations Co-Développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance