Vers le lancement de la Société fiduciaire d’appui au développement local



Vers le lancement de la Société fiduciaire d’appui au développement local
Dakar, 4 avr (APS) - L’ancien candidat à la présidentielle Abdourahmane Sarr a annoncé, vendredi à l’occasion du 54ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal, le lancement de son projet de Société fiduciaire d’appui au développement local (SOFADEL), en vue de faciliter l’autonomisation financière de ses compatriotes sénégalais.

‘’Nous appelons donc les Sénégalais à se réaliser et à s’autonomiser, ceci par l’accès au crédit privé, l’investissement privé, et le renforcement de leurs localités et de leurs élus locaux. La Société fiduciaire d’appui au développement local (www.sofadel.com) que nous nous apprêtons à lancer et que nous appelons les Sénégalais, l’Etat, et les maires des grandes villes à soutenir les y aidera’’, rapporte une tribune transmise à l’APS.

Selon M. Sarr, son initiative ambitionne d’exploiter l’urbanisation croissante du Sénégal, estimant qu’il s’agit-là d’une opportunité à saisir. ‘’Une opportunité, car les paiements que nous faisons tous les jours sont pour une bonne partie des paiements intra-communautaires entre nous dans nos villes du fait de l’urbanisation’’, note-t-il.

Abdourahmane Sarr fut économiste principal et représentant-résident du Fonds monétaire international (FMI) au Togo et au Bénin. En octobre 2011, il quittait ces fonctions-là pour porter l’élection présidentielle de mars 2012, mais sa candidature a été invalidée par le Conseil constitutionnel. Toutefois, il ne continue de décliner sa vision du développement du Sénégal.

Ce cadre âgé de 45 ans signale que les paiements intra-communautaires ‘’n’ont pas besoin d’être effectués en franc CFA’’ et ils peuvent se faire, par exemple, avec un billet ou par voie électronique. C’est cette option qu’il appelle une monnaie complémentaire, de plus en plus courante avec les opérateurs de téléphonie mobile.

‘’Ce moyen d’échange permettra d’économiser vos francs CFA (billets ou électroniques) non utilisés pour vos transactions entre vous dans votre ville, dans un Fonds commun d’investissement et de garantie (FONCIG) à vous et vos villes’’, indique M. Sarr.

Il fait remarquer ‘’ce fonds pourra ensuite être investi pour vous dans votre ville, faciliter votre accès au crédit en ce moyen d’échange, tout en garantissant sa convertibilité en franc CFA au besoin’’, soutient-il.

‘’Prenez la destinée de votre argent et votre système financier en main. C’est à votre portée, il suffit de le vouloir. Les opérateurs de téléphonie mobile le font à votre place et pour leur compte’’, déplore cet économiste partisan de ‘’l’autonomie et la liberté’’ des citoyens, notamment les communautés.

SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 173 fois
Economie du développement


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 14
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance